JACQUES ANDRE VERNAUD : Vivre pour les autres

JACQUES ANDRE VERNAUD : Vivre pour les autres

Par Fr Serges daniel NYATI

SA VIE

Suisse d'origine francophone, Jacques André VERNAUD est né précoce à Lambaréné au Gabon le 9 novembre 1932. Ses parents étaient des missionnaires ayant un grand zèle missionnaire. Sortis de l'Eglise réformée, ses parents devinrent très vite des pionniers du message de la Pentecôte au Gabon. Elevé dans des conditions très modestes, il n’accède à l’école qu’à l’âge de 13 ans, sa mère étant sa première Institutrice. Après ses études en Suisse, l’homme décrocha un diplôme de formation biblique en Angleterre.
A l'âge de 25 ans, le jeune Jacques s’unit légalement à une demoiselle hollandaise, Johanna Van Ameron, envoyée au Gabon dans le cadre d’une mission médicale. De l’union de ce couple naquit trois filles, toutes mariées à présent aux Etats – Unis d’Amérique. En 1965 les VERNAUD s'installèrent à Léopoldville actuel Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Amputés du support missionnaire des Assemblées de DIEU de France, les années liminaires de cette famille à Léopoldville, furent truffées de multiples épreuves. Ils vivaient avec le seul salaire de Madame VERNAUD alors sage - femme à l'hôpital Général. On dit souvent que l'huile la plus savoureuse est celle qui résulte de l'écrasement le plus complet. C'est ainsi que le message de cet homme de Dieu renferme une saveur de premier choix. Défricheur du message de la Pentecôte dans la partie Sud - Ouest du Congo, Jacques André VERNAUD fut tour à tour représentant légal, 2ème suppléant des Assemblées de Dieu du Congo, professeur à l'Institut Biblique des Assemblées de Dieu et directeur d'évangélisation au sein de cette Eglise nationale.


SON MINISTERE

Jacques André VERNAUD, fondateur de l’Eglise « la Borne », a commencé son Ministère à l’âge de 20 ans. Grand forestier, il a appris de son vivant, à s'asseoir autour du feu avec les africains du Gabon, du Congo Brazzaville et de la RDC pour faire passer le message du Christ. Initié à chasser les gibiers des forêts, Il n'est pas surprenant qu'il devienne chasseur d'hommes pour le Seigneur. Pour la commisération des âmes et l’expansion de l’évangile de Jésus, il a eu à utiliser tous les moyens possibles : pirogue, vélo, bateau, camion, etc. Homme de prière, grand lecteur de la Bible et d'autres ouvrages, ce pasteur est vu comme un homme inspirant la sainteté, la consécration, la foi, l'humilité et le sérieux dans le travail.

En 1981, le couple VERNAUD commença un Ministère qui, fort béni parmi les jeunes expatriés drogués, fut rendu ensuite accessible à toutes les personnes altérées de la Parole du Seigneur Jésus - Christ. Dans son Ministère, il jouit du concours de certaines familles aisées.

En avril 1984, pour répondre au besoin réel de ceux qui ne connaissaient pas Jésus - Christ et des chrétiens d'expression française, que le couple VERNAUD ouvre à Kinshasa, le Centre Evangélique Francophone « La Borne », œuvre visionnaire de ces derniers. Au fil des ans, le Centre Evangélique Francophone « La Borne » est devenue un vivier de serviteurs de DIEU, un jalon à partir duquel d'autres Eglises sont implantées à travers non seulement la République Démocratique du Congo mais dans le monde entier. Jacques André VERNAUD confessait ne pas être un « super saint », il a eu aussi des insuffisances inhérentes à la nature humaine. Mais ce qui était formidable chez ce grand prédicateur de la parole de Dieu, c’est qu'il était un canal dont Dieu s'est servi pour marquer et influencer sa génération et les générations futures.


SA MORT

Jacques André VERNAUD est décédé le Mercredi 28 Septembre 2011, quelques jours avant son 79ème anniversaire, alors qu'il effectuait un voyage en République Sud - Africaine avec son épouse. Il est donc mort à l’âge de 78. Ce serviteur du Seigneur, a été une bénédiction singulière dans la vie de centaines de milliers de personnes. Comme l'apôtre Paul en Asie mineure et au sud de l'Europe, William Corey en Inde, Hudson Taylor en Chine, Robert Maffort en Afrique du Sud, David Livingstone en Afrique Australe, ainsi on parlera encore et toujours de Jacques André VERNAUD dans les annales de l'histoire ecclésiastique du Congo – Kinshasa et principalement du mouvement pentecôtiste.


LA SUCCESSION

A son décès, le Centre Evangélique « la Borne », l’Eglise dont il était le visionnaire, a rencontré des obstacles majeurs pour sa succession. L’église était dirigée temporairement et collégialement par les pasteurs Noé N’SANSI et M’PINDU en attendant de connaître le vrai successeur du pasteur - missionnaire Jacques André VERNAUD. Durant cet intervalle, le Centre Evangélique « la Borne » a traversé, certes, des moments de tumulte.
Dieu merci que lui-même le chef de l’Eglise, le bâtisseur ait lutté afin que « les portes du séjour des morts ne prévalent point contre elle (l’église) » (Matthieu 16 :18). Il aura fallu plusieurs mois de tergiversation et de tâtonnement avant que Madame Johanna VERNAUD révèle sur l’honneur que la volonté du Pasteur, son défunt mari, était que Joseph BONDO KASONGO dirige l’Eglise. Et Dieu a entendu les prières de tous ceux qui élevaient leurs voix pour que triomphe la volonté du défunt, laquelle, s’inscrivait dans celle du bâtisseur de l’Eglise. Les choses se sont passées d’une manière aimable quand, lorsqu’après le culte de dimanche, le pasteur qui assumait l’intérim accepta que la volonté du défunt s’accomplisse. Ainsi finie la traversée du désert. Le successeur de Jacques André VERNAUD est connu. Joseph BONDO KASONGO, c’est lui qui doit conduire cette Eglise missionnaire au bon port.


CE QU’IL FAILLE RETENIR

1. Jacques André VERNAUD a écrit et publié plusieurs enseignements forts pour les peuples de Dieu. C’est le cas notamment de : « Le revêtement de puissance », « le temps de Dieu » et autres ;

2. « marcher comme Jésus a marché, revêtu de la puissance d'en haut afin d'accomplir les œuvres de Dieu. », c’était variablement sa prière pour les croyants ;

3. Son dernier post sur la Page Facebook De Son Ministère, où il cita ces versets, raconte bel et bien le choix de sa vie. Philippiens 2 : 4-8 « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres. Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » ;

Publié le 31/07/15 à 21:25:30
Lue 1515 fois

Commentaires

Abba père                                alt=

abbapere.net

203 Abonnés
http://www.abbapere.net

Adorer Dieu
Publicité
betsaleeltech.com
Free Byte
annuairechretien.com
photo-libre.fr
abbapere.net v2.1a.09/2014 By Ir Fabrice MULUMBA |contact@abbapere.net|+243 999 179 060