Marie MISAMU : Parcours d'une artiste

Marie MISAMU : Parcours d'une artiste

Par Fr Serges daniel NYATI

Chanteuse chrétienne du Gospel évangélique congolais, Marie MISAMU s’intéresse à la chanson depuis l’âge de neuf ans. Après l’école, elle trouvait son plaisir à fredonner quelques morceaux autour de ses amis réunis. Cette femme spéciale du Gospel évangélique a développée un style unique avec sa musique, puisqu'à ses débuts elle s'est exécutée avec des grands du Gospel de la République Démocratique du Congo.

Révélée au grand public par MBAKI DIEKA alias Debaba El Shabab, lui-même ancien vedette de la chanson populaire congolaise, désormais Apôtre et chantre du Seigneur, avec la sortie de son premier album Nazhirea qui connait un succès fou, avec comme chanson phare « Seigneur Dieu! Toi qui connait tout ».

Depuis, Marie MISAMU a vite connue une ascension fulgurante en solo, grâce à des titres évoquant avec émotion sa relation personnelle avec Jésus – Christ, et sa technique des chants assez particuliers laissant couler des larmes dans sa voix.

Très mélancolique, son timbre vocal comptait en effet, parmi celles qui transmettaient le plus d’émotion à son public. Atypique, Marie MISAMU l’était à coup sure, pour avoir intégrer la notion de star – system dans une musique à vocation spirituelle, confessionnelle en tant qu’Artiste du cru. Elle reconsidère les concerts chrétiens en les transmogrifiant en un véritable ballet. Ses clips prennent carrément les allures d’un court – métrage avec des scènes parfois un peu violentes.

En 2014, MISAMU tourne un film « les habits neufs du Gouverneur », avec Félix WAZEKWA, un autre artiste congolais de la musique dite profane et Président du groupe musical « cultura pays vie ». La même période, la chanteuse participera à une série télévisée congolaise aux cotés d’un autre Artiste Caleb.
Très douée et ambitieuse, cette chanteuse du gospel, décide de dessiner elle – même ses tenues de scène, très remarquables dans son genre, les unes des autres, couplées à ses cheveux touffus « à la va comme je te coiffe ! ».
Critiquée par les uns, applaudie par les autres. Plus elle reçoit des outrages au sein de l’aile dure de la communauté chrétienne, plus elle reçoit des suffrages dans les rues de la capitale congolaise et ailleurs.

A Paris, elle fait la rencontre de l’Artiste musicien congolais, très célèbre, LOKWA KANZA, présenté à l’époque comme un adepte des religions occidentales. MISAMU se dit plutôt ravie des conseils lui prodigués par son hôte dans le registre vocal.

Plus tard encore, Sony KAFUTA fait scandale en posant une question impromptue aux filles de Sarah suivant son séminaire sur « le corps comme temple du Saint – Esprit » : « Nani asi amona mipende ya Marie MISAMU ? ». Comme pour dire en français, « qui a déjà vu les cuisses de Marie MISAMU ? ». Le penchant reconnu du célèbre pasteur congolais pour la gente féminine, contribue à alimenter les rumeurs dans la ville capitale Kinshasa.

Heureusement, comme pour se justifier, le visionnaire de l’Eglise « Armée de l’Eternel » a mis un peu d’eau dans le vin, en prenant comme modèle l’accoutrement de la cantatrice dans la vie chrétienne. Ainsi, les filles de Sarah sont alors apaisées. Mais aussi, derrière ses lunettes noires – fumées, Marie MISAMU peut encore passer, sans crainte son chemin, a bord de sa Jaguar.
Entre – temps, Marie MISAMU se révèle aussi la plus influente même en dehors des milieux chrétiens surement pour son anti – conformisme et son esprit d’ouverture. Ce qui lui vaut des rencontres familières avec des grands du monde de la musique congolaise dite « profane » comme Papa WEMBA, Werra son, JB MPIANA, Koffi OLOMIDE, Fally IPUPA, Ferré GOLA et autres. Son style faisant des émules, l’artiste musicien JB MPIANA lui fera d’ailleurs un clin d’œil dans l’une de ses célèbres chansons « Claudia SASSOU ».

Mère d’une fille, Ruth MISAMU, Marie compte plusieurs albums à grand succès à son actif : Nazhirea, Béatitude, Mystère du voile 1 et 2 (avec la contribution de Moise MBIYE et Mike KALAMBAY). Son dernier album Mystère du voile 3 capture l'essence complète de son appel formant un bel étalage de son talent.

La diva de la chanson congolaise chrétienne quitte brutalement la terre des hommes alors que ces fans avaient encore besoin d’elle. Septième d’une famille de huit enfants, Marie MISAMU est née à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo le 16 novembre 1974. Elle décède le 16 janvier 2016, dans la soirée, dans un établissement hospitalier de la mégalopole Kinshasa, de suite d’une crise cardiaque.

Publié le 31/01/16 à 13:31:56
Lue 617 fois

Commentaires

Abba père                                alt=

abbapere.net

203 Abonnés
http://www.abbapere.net

Adorer Dieu
Publicité
betsaleeltech.com
Free Byte
annuairechretien.com
photo-libre.fr
abbapere.net v2.1a.09/2014 By Ir Fabrice MULUMBA |contact@abbapere.net|+243 999 179 060