L’obéissance

L’obéissance

Par Pasteur Guy Roger DANGI

Du début à la fin de la Bible, l’obéissance est importante dans les relations de Dieu avec les hommes. Elle est avec la foi, les conditions exigées par Dieu pour bénir et protéger l’homme. Ce sont les deux ailles avec lesquelles nous volons spirituellement. Tout enfant de Dieu doit savoir ce qu’est l’obéissance et la pratiquer.

1. Qu’est-ce que l’obéissance ?

Obéir, c’est accepter de faire la volonté d’une personne qui vous demande quelque chose.
Renoncer à sa volonté est une des choses les plus difficiles à faire pour l’homme. Quand Dieu veut agir dans la vie d’une personne ou l’utiliser, l’obstacle le plus fort qu’il rencontre, c’est la volonté charnelle de cette personne.

Il y a une différence entre l’obéissance et la soumission. La première est une réalité externe, elle se manifeste par des actes. La soumission est une réalité interne, c’est la reconnaissance de la légitimité d’une autorité et des devoirs que l’on a envers elle. L’obéissance est souvent l’expression de la soumission mais pas toujours.

2. L’obéissance à Dieu et à l’homme

A. L’obéissance à Dieu
Dieu est la source de toute autorité. Nous lui devons une obéissance inconditionnelle et permanente.
« Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. Car la désobéissance est aussi coupable que la divination, et la résistance ne l’ai pas moins que l’idolâtrie et les théraphim ». (I Samuel 15 : 22-23).

1. Pourquoi obéir à Dieu ?

a. Dieu nous demande d’être obéissant ;
b. L’obéissance honore Dieu : désobéir à Dieu est un affront envers lui ;
c. L’obéissance est la marque des vrais enfants de Dieu ;
d. En tant que Seigneur, Dieu doit être obéit ;
e. Dieu dit qu’il préfère l’obéissance à toute sorte de sacrifice (II Samuel 15 : 22-23) ;
f. L’obéissance permet l’accomplissement de la volonté de Dieu dans notre vie ;
g. L’obéissance est un moyen d’hériter les promesses de Dieu (Actes 5 : 32) ;

2. Comment avoir l’obéissance ?

Les clés pour avoir l’obéissance sont :
a. La connaissance de Dieu : Pharaon a refusé d’obéir à l’Eternel parce qu’il ne le connaissait pas (Exode 5 : 2) « Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu, agiront avec fermeté… » (Daniel 11 : 32)
b. La crainte de Dieu : lorsque Abraham a obéit à l’ordre de Dieu d’offrir son fils Isaac en sacrifice, Dieu considéra son attitude comme l’expression de la criante de Dieu Genèse 22 : 1-12) Celui qui connaît la bonté et la sévérité de Dieu ne peut que lui obéir.
c. La foi : La Bible dit que « C’est par la foi qu’Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit….. » (Hébreux 11 : 8)
Celui qui a confiance en Dieu, qui sait qu’il est fidèle et pourvoit au besoin de ceux qui croient en lui, obéira à Dieu.

d. Le châtiment : Pour apprendre l’obéissance à ses enfants, un père les punit. Dieu châtie tous ceux qu’il reconnaît comme fils pour changer leur caractère : «…Dieu nous châtie pour notre bien, afin que nous participions à sa sainteté. » (Hébreux 12 : 10)

3. Quelques caractéristiques de l’obéissance à Dieu :

a. Elle vient d’un cœur transformé : C’est un cœur qui connaît Dieu et qui a épousé ses desseins.
b. Elle est volontaire : elle n’est pas forcée.
c. Elle est totale : elle ne doit pas être à moitié. Une obéissance à moitié est une désobéissance. Saul avait obéi à moitié et Dieu l’avait désapprouvé (I Samuel 15 : 9-23)
d. Elle immédiate : on ne doit pas attendre longtemps avant d’obéir.
e. Elle n’est pas motivée par la peur : la motivation de l’obéissance doit être l’amour et non la peur. L’amour parfait banni la crainte.
f. Elle n’est pas motivée par l’intérêt : l’obéissance n’est pas de l’égoïsme.
g. Elle est inconditionnelle : L’homme n’exige rien à Dieu pour lui obéir.


B. L’obéissance aux hommes

1. But
L’obéissance aux hommes a trois buts essentiels qui sont :

a. Amener l’ordre et la paix dans le milieu où nous nous trouvons :
Dieu a établi des autorités pour conduire le peuple. Les premiers donnent des directives et les autres obéissent. C’est ainsi que le plan de Dieu s’accomplit au milieu de son peuple.
b. Honorer celui à qui on obéit :
Dieu demande aux chrétiens d’honorer les autorités. C’est pourquoi les chrétiens doivent obéir.
c. Donner l’exemple :
Nous obéissons aussi pour apprendre l’obéissance aux autres.
d. Avoir la bénédiction :
Nous gagnons le cœur de celui à qui nous obéissons.

2. Les autorités auxquelles obéir :
En tant que chrétiens, nous avons trois types d’autorités auxquelles nous devons obéir :
a. Les parents
Les parents sont les premières autorités auxquelles nous devons être soumis et auxquelles nous devons obéir. La Bible dit :
« Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. » (Ephésiens 6 : 1) En honorant ses parents, l’enfant reçoit leur bénédiction : « Honore ton père et te mère c’est le premier commandement avec une promesse, afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. » ( Ephésiens 6 : 2-3)

b. Les autorités dans la société :
« Rappelle-leur d’être soumis aux magistrats et aux autorités, d’obéir, d’être prêts à toute bonne œuvre… » (Tite 3 : 1)

c. Les autorités de l’église
La Bible déclare :
«Obéissez à vos conducteurs et ayez pour eux de la déférence, car ils veillent sur vos âmes… » (Hébreux 13 : 17)

3. Dans quelles conditions peut-on désobéir ?

Si la soumission est obligatoire en toute situation (inconditionnelle), l’obéissance, elle, est conditionnelle. Cela signifie qu’il y a des conditions dans lesquelles nous ne sommes pas obligés d’obéir à l’homme. L’apôtre Pierre a dit :
« Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5 : 29 )
L’obéissance à Dieu est obligatoire mais aux hommes, elle ne l’est pas. Voyons des conditions dans lesquelles nous pouvons désobéir à une autorité :

a. Quand une autorité nous demande de faire une chose que la Bible interdit :
Un chrétien ne peut pas par exemple commettre un crime parce que c’est l’autorité qui le lui demande.

b. Quand l’autorité nous interdit de faire une chose que la Bible nous recommande :
- Prier : Daniel a prié malgré l’interdiction royale (Daniel 6) ;
- Lire la Bible : Dieu nous demande de méditer la parole nuit et jour (Josué 1 : 8) ;
- Communier avec les autres chrétiens : la Bible nous demande de ne pas quitter nos assemblées (Hébreux 10 : 25) ;
- Témoigner Jésus-Christ ;

c. Quand une autorité nous demande de faire quelque chose qui viole notre conscience :
Il y a des choses que nous refusons de faire parce que notre conscience nous l’interdit ou parce que nous avons pris l’engagement de ne jamais le faire.


Conclusion

L’obéissance est une chose que nous devons manifester en permanence à Dieu et à toute autorité qui marche dans la volonté de Dieu. Il n’y a pas de substitut à l’obéissance qui est une source de bénédiction, de paix et d’harmonie sociale. Dieu est un Dieu d’ordre ; il n’honorera jamais la désobéissance. Les chrétiens sont appelés à être un modèle d’obéissance pour la société entière.

Publié le 25/08/13 à 21:46:24
Lue 1010 fois

Commentaires

Developing Leader's Capacity and Consultancy                                alt=

DLC

4 Abonnés
www.dlc-rdc.com

Adorer Dieu
Publicité
betsaleeltech.com
Free Byte
annuairechretien.com
photo-libre.fr
abbapere.net v2.1a.09/2014 By Ir Fabrice MULUMBA |contact@abbapere.net|+243 999 179 060