Le partenariat financier dans le ministère

Le partenariat financier dans le ministère

Par Pasteur Guy Roger DANGI

L’œuvre du Seigneur a besoin d’hommes et de femmes dont les cœurs ont épousé les desseins de Dieu et qui ont été libérés pour les soutenir. Un homme de Dieu a dit que « l’Evangile est gratuit mais l’évangélisation est une entreprise onéreuse » cela veut dire qu’elle coûte cher. C’est vrai que l’évangélisation coûte cher. Il n’est pas possible d’avoir un ministère efficace si l’on n’a pas d’argent. Le peuple de Dieu doit comprendre la nécessité de disposer son cœur pour financer l’œuvre d’évangélisation. Il doit avoir des gens qui ont compris que Dieu peut les utiliser et les bénir par les finances.

A. La puissance de l’argent

Ecclésiaste 10 : 19 « … l’argent répond à tout. »
L’argent répond à tout ; il est une solution pour la plupart des problèmes que les hommes connaissent. Même l’efficacité d’une église ou d’un ministère dépend de l’argent. C’est l’argent qui fait voyager, qui fait organiser les séminaires et compagnes d‘évangélisation…
Un ministère sans argent sera dans la médiocrité et ira vers sa fin. Derrière un grand homme de Dieu, il y a un grand ou des grands partenaires financiers.

L’argent peut faire de grandes choses dans le royaume de Dieu. L’argent bien gagné entre les mains d’un chrétien consacré fait trembler le diable. Car ce dernier sait que cet argent causera des dégâts dans son royaume. Les chrétiens peuvent ignorer la puissance de l’argent mais le diable, lui ne l’ignore pas ; c’est pourquoi il veut maintenir les chrétiens dans l’a pauvreté.

B. Le prédicateur ou le missionnaire

Romains 10 : 14-15 a : « comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment en entendront-ils parler, s’il n’y a personne qui prêche ? Et Comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? »
On ne peut demander à un pasteur, un prédicateur ou un missionnaire de financer lui-même son ministère. Dans la maison de Dieu, chacun a son rôle à jouer.
I Corinthiens 9 : 7 : « Qui jamais est engagé dans une armée à ses propres frais ? » Un militaire n’achète pas lui-même son équipement (ses armes et ses tenues…) ni ne paie lui-même le frais de transport et la nourriture pour ses missions. Il doit en être ainsi du prédicateur. Un pasteur ou un missionnaire peut être partenaire dans son ministère, mais il aura toujours besoin d’autres personnes pour le soutenir.
Dans le plan de Dieu, il doit avoir des prédicateurs et des « financeurs » Il doit avoir parmi le peuple et les ministres de Dieu des gens qui disposent leurs biens à l’avancement du royaume.

C. Le don de libéralité :

«… que celui qui donne le fasse avec libéralité… que ce qui pratique la miséricorde le fasse avec joie. » (Romains 12 : 8)
Dans la maison de Dieu il y a « celui qui donne », il y a des hommes et des femmes disposées à soutenir l’œuvre de Dieu par leurs biens. La parole de Dieu leur demande de donner avec libéralité.
Avoir la libéralité, c’est avoir un cœur libéré de tout égoïsme pour servir les desseins de Dieu. Une telle libération vient de la connaissance des desseins de Dieu et d’un amour pour les âmes perdues.

D. Le partenariat dans le ministère de Jésus

Le Seigneur Jésus avait, lui aussi, besoin d’un partenariat qui soutenait son ministère. Le partenariat n’est pas pour les pasteurs ou les ministères pauvres, c’est un principe de fonctionnement du royaume. Voyons les catégories de personnes qui soutenaient le ministère du Seigneur Jésus : « Les douze étaient auprès de lui avec quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons, Jeanne femme de Chuza, intendant d’Hérode, Suzanne, et plusieurs autres, qui l’assistaient de leurs biens. » (Luc 8 : 2-3)

Il y avait donc autour du Seigneur Jésus :
1. Les 12 apôtres : Ils lui apportaient un soutient qui était davantage spirituel et humain que matériel et ceux ou celles qui l’assistaient de leurs biens.
2. Les femmes qui avaient été bénies par son ministère : Il y a eu des femmes nanties pour soutenir son ministère. Ces femmes, qui avaient bénéficié des bienfaits de Dieu, ont manifesté leur reconnaissance à Dieu en se faisant partenaires.
3. Plusieurs autres : Le Seigneur Jésus avait un grand nombre de partenaires qui l’assistaient de leurs biens. Il n’y a jamais assez de partenaires dans un ministère efficace.

Jésus pouvait sortir l’argent du ventre d’un poisson ou accomplir un autre miracle semblable pour avoir les finances nécessaires pour son ministère, mais il avait besoin de certaines personnes nanties que l’on peut appeler « personnes ressources. »

E. Le partenariat dans le ministère de Paul

Beaucoup de gens ont pensé, à tort, que l’apôtre Paul n’était pas soutenu financièrement dans son ministère. Ils pensent ainsi parce qu’il fabriquait des tentes et parce qu’il avait refusé de recevoir un salaire de l’Eglise de Corinthe. En réalité, Paul recevait l’argent de certaines personnes et de certaines Eglises : « J’ai dépouillé d’autres Eglises, en recevant d’elles un salaire pour vous servir… Car les frères de la Macédoine ont pourvu à ce qui me manquait. » (II Cor. 11 : 8-9).

F. Qui est partenaire financier?

1. Un partenaire est un bon chrétien : avant de donner ses biens à Dieu, il s’est d’abord donné lui-même. Il entretien de bons rapports avec Dieu et avec les serviteurs de Dieu et il obéit à tout ce que Dieu lui dit. Dieu agit dans sa vie pour le bénir et le rendre prospère.
2. Un partenaire est une personne qui a une alliance avec Dieu pour soutenir son œuvre. Il s’est engagé à être semeur, à mettre ses biens au service de l’Evangile. C’est sur la base de cette alliance que Dieu bénit le partenaire et protège ses entreprises et ses biens.
3. Un partenaire est aussi une personne qui a appris à avoir une confiance ferme en Dieu. On ne peut pas être un bon partenaire si l’on n’a pas confiance en ce qui nous donne la semence et qui la ressuscite.

G. Les avantages d’être partenaire :

1. Répondre à l’appel de Dieu : Le partenaire financier n’est pas une personne qui a beaucoup d’argent mais celle qui a compris ce que Dieu attend d’elle. Elle a compris pourquoi Dieu l’a appelé et l’a béni.
2. La réception de la semence : Dieu a une provision pour les semeurs. Il donne la semence au semeur, pas au simple consommateur. Dieu s’est donc engagé envers les semeurs : il pourvoit à la semence pour qu’ils en possèdent toujours. Nous devons faire partie des semeurs. « Que chacun donne comme il l’a résolu en son cœur…et Dieu peu vous combler de toutes ses grâces, afin que, possédant toujours en toutes choses de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute bonne œuvre, selon qu’il est écrit…Celui qui fournit de la semence au semeur, et du pain pour la nourriture, vous fournira et vous multipliera la semence, et il augmentera les fruits de votre justice. Vous serez de la sorte enrichis à tous égards pour toute espèce de libéralités… » (II Corinthiens 9 : 7-11)
3. La participation à l’évangélisation : Le partenaire sauve les âmes par son argent. Même s’il n’est pas physiquement sur le terrain pour évangéliser, il y est à travers son argent et il reçoit la bénédiction de ceux qui évangélisent ou sauvent les âmes.
4. L’intercession ou la prière : Le partenaire est constamment l’objet de prières de l’homme de Dieu et de l’église. Il est en effet important de prier pour les partenaires car le diable connaît leur importance dans l’œuvre de Dieu et n’hésitera pas de les attaquer.
5. Le bonheur de donner : Un partenaire connaît le bonheur de donner selon qu’il est écrit qu’ « Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20 : 35)
6. Il prospérera davantage dans sa vie : Un partenaire est une personne qui aspire à davantage de bénédiction. La Bible dit « Donnez, et il vous sera donné…. » (Luc 6 : 38)
7. Le partenaire s’amasse un trésor au ciel (Matthieu 6 : 19-21) La semence ne pourrit pas, tôt ou tard, elle germera et bénira celui qui a eu le courage de la mettre sous terre.

H. Le caractère de celui qui donne

1. Avoir de bonnes motivations : La motivation donne, devant Dieu, la valeur à ce que nous faisons. Le partenaire ne doit pas donner pour accroître son influence sur le pasteur ou sur les autres, mais il le fait pour servir les causes de Dieu ;
2. Il doit être saint : il a été dit plus haut que le partenaire doit se donner à Dieu avant de donner à Dieu. Si le donneur est saint, son don sera saint.
3. Discret : le Seigneur Jésus a dit que celui qui sonne la trompette après avoir donné n’aura pas la récompense de Dieu (Matthieu 6 : 1-4)
4. Fidèle : il doit honorer ses engagements vis-à-vis de Dieu. Dieu ne cherche pas seulement des serviteurs, il cherche aussi des « bons et fidèles serviteurs » (Matthieu 25 : 21)
5. Plein d’amour : Donner sans amour ne bénit pas. Le partenaire donne pour l’amour de Dieu, de son œuvre et des âmes perdues. Sans l’amour, tout ce que l’on fait est vain (I Corinthiens 13 : 1-8)
6. Patient et persévérant : Persévérer signifie ne pas s’arrêter avant d’avoir atteint son but ou d’avoir fini. Il est souvent nécessaire d’être patient pour voir le fruit de sa semence. Le partenaire ne doit pas ignorer que l’ennemi cherchera à le décourager. Il ne doit donc pas se laisser distraire par les instruments et les arguments de l’ennemi.

Conclusion

La force d’une église se trouve, en grande partie, dans ses finances. Une église peut être démobilisée parce qu’elle n’a pas la provision financières pour accomplir sa vision. Il doit avoir dans la maison de Dieu des cœurs disposés à soutenir financièrement l’œuvre de Dieu. Le partenariat financier est un appel auquel tous les enfants de Dieu doivent répondre pour leur bénédiction. Le Dieu qui donne la semence au semeur les fera participer à sa bénédiction. Il y a aussi, dans le Corps de Christ, des gens que Dieu a spécialement appelés au partenariat financier. Ils entrent dans une alliance avec celui qui leur donne la capacité, l’intelligence, les opportunités et la facilité de gagner de l’argent afin qu’ils soutiennent son œuvre. Donner est, pour eux, un ministère, un sacerdoce.

Publié le 29/09/13 à 21:19:05
Lue 7170 fois

Commentaires

Developing Leader's Capacity and Consultancy                                alt=

DLC

4 Abonnés
www.dlc-rdc.com

Adorer Dieu
Publicité
betsaleeltech.com
Free Byte
annuairechretien.com
photo-libre.fr
abbapere.net v2.1a.09/2014 By Ir Fabrice MULUMBA |contact@abbapere.net|+243 999 179 060