JESUS-CHRIST, le Souverain Sacrificateur

JESUS-CHRIST, le Souverain Sacrificateur

Par Pasteur Guy Roger DANGI

La Bible présente Jésus comme étant le Souverain Sacrificateur de la Nouvelle Alliance. C’est là le ministère qu’il exerce depuis qu’il a physiquement quitté cette terre. Ce ministère est très important pour nous chrétiens car il a une influence directe sur notre vie et notre relation avec Dieu. C’est pourquoi nous devons le connaître et nous disposer à le recevoir.

1. Qu’est-ce qu’un souverain sacrificateur ?
Le sacrificateur est une personne qui présente des sacrifices ou des offrandes à Dieu. L’homme étant un sacrifice il est, lui aussi, présenté à Dieu comme une offrande. La première qualification d’un sacrificateur est donc d’entrer dans la présence de Dieu.
Le souverain sacrificateur est le chef des sacrificateurs. Dans l’Ancien Testament, Aaron était le premier souverain sacrificateur.
Voyons le rôle du souverain sacrificateur à travers Jésus-Christ :
- Un représentant du peuple : Il comparait devant Dieu pour ceux qu’il représente : « Car Christ n’est pas entré dans un sanctuaire fait de mains d’homme, en imitation du véritable, mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu. » (Hébreux 9 : 24)
- Un réconciliateur : il établit la paix entre l’homme et Dieu (Romains 5 : 11 ; Ephésiens 2 : 14-18) ;
- Un intercesseur : il intercède en faveur de son peuple (Hébreux 7 : 25) Il prie pour nos besoins, pour que nous ne tombions pas dans la tentation et remportions des victoires dans nos épreuves ;
- Un avocat auprès du Père : Lorsque nous avons péché et que nous avons demandé pardon à Dieu, il plaide pour nous devant Lui : « Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. » (I Jean 2 : 1) ;

2. Jésus-Christ sacrificateur et sacrifice :
« …de même Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d’hommes… » (Hébreux 9 : 27-28) ;
Jésus n’est pas seulement un sacrificateur, c’est aussi un sacrifice qui a des particularités : « … combien plus le sang de Christ, qui, par l’Esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant ! » (Héb. 9 : 14)
- Un vrai sacrifice : il s’est offert lui-même alors que les animaux étaient sacrifiés malgré eux. Jésus a offert en sacrifice son obéissance. Ce que ne pouvaient faire les animaux ;
- Un sacrifice efficace : le sang de Jésus, comme aucun autre, purifie les hommes de leurs péchés ;
- Meilleur sacrifice : il était humain, représentant valablement ceux pour qui il est mort ;
- Sacrifice définitif : après Jésus, Dieu n’agrée plus de sacrifice d’êtres vivants, humains ou animaux. Le sacrifice de Jésus a des effets permanents (les miracles ne peuvent finir)

3. Le ministère de Jésus en tant que Souverain Sacrificateur
Comme Souverain Sacrificateur, Jésus est :
- A la tête d’une multitude de sacrificateurs que nous sommes :
« A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père… » (Apocalypse 1 : 5-6) Jésus a fait de nous des sacrificateurs. Nous n’avons pas besoin d’intermédiaires entre nous et Dieu. Nous pouvons tous entrer dans sa présence, l’écouter et lui parler.
- Assis à la droite du Père et intercède pour les chrétiens.
En tant que Souverain Sacrificateur, Jésus travaille pour les chrétiens et non pour ceux du monde : « Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés, parce qu’ils sont à toi… » (Jean 17 : 9)
- Il présentera à Dieu tous les chrétiens parvenus à la perfection ou à sa stature :
« C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. » (Colossiens 1:28)

4. Jésus : sacrificateur et Roi :
Jésus n’est pas un simple sacrificateur. Comme Melchisédech, il est aussi Roi. Il a les trois onctions : prophétique, royale et sacerdotale :
- Roi : en tant que Roi, il donne la joie. Cette joie peut être expérimentée dans l’adoration ;
- Prophète : En tant que prophète, il produit la justice. Le message du prophète montre au peuple comment se conduire et quelle est la volonté de Dieu pour le temps actuel. Le prophète voit les choses cachées (dans les cœurs), les dévoile et apporte le redressement ;
- Sacrificateur : en tant que sacrificateur, il produit la paix, la paix entre l’homme et Dieu d’abord et entre les hommes ensuite. La paix à ces deux dimensions produit la véritable paix du cœur et la tranquillité de l’esprit.

5. Jésus : Souverain Sacrificateur selon l’ordre de Melchisédech
Jésus n‘est pas souverain sacrificateur selon l’ordre d’Aaron mais à la manière de Melchisédech, sacrificateur du Dieu Très Haut, El Elyon. Ce dernier est au-dessus de toute considération nationale. Ainsi, Aaron étaient sacrificateur national et temporaire alors que Jésus est universel et éternel. Son nom est le plus craint et le plus prononcé au monde. Il est l’unique Roi honoré universellement.

6. Les instruments du souverain Sacrificateur :
Le Seigneur Jésus nous traite, nous purifie avant de nous présenter à Dieu comme des sacrifices d’agréable odeur (II Corinthiens 2 : 15) Le sacrificateur a deux instruments principaux qui sont :
1. L’autel :
L’autel est le lieu où il pose ses sacrifices pour les offrir à Dieu. Dans l’ancienne Alliance, le sacrificateur sacrifiait des animaux à Dieu, mais aujourd’hui, ce sont des hommes qu’il sacrifie.
« Je vous exhorte donc frères, par la compassion de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable. Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, agréable et parfait. » (Romains 12 : 1-2)
L’autel est le lieu où l’on offre des sacrifices. Si nous voulons être une offrande d’agréable odeur, nous devons commencer par monter sur l’autel, c’est à dire renoncer à nos intérêts et à tout plaisir coupable de la chair et livrer notre corps à Dieu, pour sa gloire et son service.
L’autel n’est pas un lieu de confort, c’est un lieu de sacrifice, de feu où l’on est consumé. C’est un lieu de mort. Il ne s’agit pas d’une mort physique mais spirituel. C’est le vieil homme, la personnalité ou le caractère corrompu du monde qui est consumé. Il n’y a pas un autre lieu pour tuer le vieil homme en dehors de l’autel.
L’autel est une image de la croix. Le Seigneur Jésus demande aux chrétiens de porter leur croix tous les jours de leur vie : « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge chaque jour de sa croix, et qu’il me suive. Celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la sauvera. » (Luc 9 : 23-24)

2. L’épée :
L’épée du sacrificateur est une représentation de la parole de Dieu : « Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » (Hébreux 4 : 12 )
Opère une séparation entre l’âme et l’esprit humain. Cette séparation permet de :
° Différencier les pensées du diable et de la chair de celles de Dieu : Cela libère l’homme des œuvres de la chair, du péché (Galates 5 : 19-21) Les péchés qui sont dans la vie des chrétiens sont la matérialisation des mauvaises pensées qu’ils ont adoptées ;
° Différencier les messages qui viennent de l’ennemi de ceux qui viennent de Dieu : il y a des gens qui sont souvent dans la confusion ne sachant pas quelle est la source des messages, des rêves, des visions qu’ils reçoivent. Cette confusion vient du manque d’une séparation totale entre l’âme et l’esprit.

Résumé du ministère de Jésus :
- Aujourd’hui : Il nous présente à Dieu dans son intercession : « …il peut sauver parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur. » (Hébreux 7 :25)
- Après l’enlèvement : il présentera les saints parvenus à la perfection à Dieu comme épouse : « …afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible. » (Ephésiens 5 :27)
- Dans l’éternité : Il sera souverain sacrificateur alors que les sauvés travailleront avec lui en faveur des peuples qui vivront sur la nouvelle terre, en dehors de la nouvelle Jérusalem. Jésus est le seul chemin qui conduit les hommes à Dieu.

Conclusion
Les chrétiens ont est un privilège unique en ayant Jésus-Christ comme Souverain Sacrificateur qui comparaît pour eux devant Dieu, et les présente à lui. Cependant celui qui veut être au bénéfice de ce ministère de notre Seigneur béni doit d’abord monter sur l’autel et supporter le feu de cette permanente épreuve. - La vie chrétienne est un sacrifice - Ensuite, il doit accepter les coups de l’épée de la parole qui va le transpercer, le couper et le vider pour le purifier. Dieu ne nous remplit pas avant de nous avoir vidés.

Publié le 01/07/13 à 08:56:02
Lue 1455 fois

Commentaires

Developing Leader's Capacity and Consultancy                                alt=

DLC

4 Abonnés
www.dlc-rdc.com

Adorer Dieu
Publicité
betsaleeltech.com
Free Byte
annuairechretien.com
photo-libre.fr
abbapere.net v2.1a.09/2014 By Ir Fabrice MULUMBA |contact@abbapere.net|+243 999 179 060